top of page

Gen Z : Faut-il repenser le salariat ?

Dans un monde en perpétuelle évolution, le paysage professionnel connaît des bouleversements majeurs. Une étude récente menée par Fiverr International Ltd met en lumière une transformation profonde dans la manière dont la Génération Z, composée de jeunes âgés de 16 à 26 ans, envisage le monde du travail. Cette étude examine les attentes, les ambitions et les préoccupations de cette génération, tout en révélant des disparités géographiques significatives. Mais ce qui ressort avant tout, c'est l'émergence fulgurante du freelancing comme une réponse aux incertitudes économiques et une quête d'autonomie.

Alors, faut-il repenser le salariat dans les agences de communication ?


"pour 51% des jeunes français, être "à l'aise financièrement" est le principal objectif professionnel"

Préoccupations économiques et recherche de stabilité

L'étude révèle que près de 37% des membres de la Génération Z à l'échelle mondiale sont préoccupés par l'inflation croissante et la situation économique incertaine. Cette inquiétude se traduit par une recherche active de moyens pour générer des revenus supplémentaires, avec un pourcentage encore plus élevé, 41%, chez les jeunes Américains.

En France, 58% des jeunes envisagent même de travailler en freelance pour faire face à ces préoccupations.


Les jeunes Français de cette génération affirment clairement leurs priorités, avec 51% d'entre eux considérant qu'être "à l'aise financièrement" est leur principal objectif professionnel. Ils placent ainsi cette ambition avant la possibilité de voyager pour le travail ou de créer leur propre entreprise.


Le freelancing comme alternative

La montée en puissance du freelancing est une tendance incontestable. 65% des membres de la Génération Z envisagent de travailler en freelance à un moment donné de leur carrière, soit pour combler des périodes entre deux emplois, soit pour compléter leurs revenus. Les jeunes Allemands se distinguent avec un pourcentage impressionnant de 74% optant pour cette voie, tandis que les Français se situent à 58%.

Cette inclination vers cette forme d'indépendance est motivée par la nécessité d'augmenter les revenus, mais elle va au-delà. En effet, près de 25% des jeunes interrogés voient le freelancing comme une opportunité de développer leurs compétences, leurs talents ou leurs passions, une dimension souvent difficile à concilier avec un emploi à temps plein.


Autonomie et flexibilité

L'étude met également en lumière les priorités des jeunes de la Génération Z lorsqu'ils recherchent un nouvel emploi. 42% considèrent des horaires de travail flexibles comme le critère le plus important. Ce chiffre est particulièrement élevé chez les jeunes Français. Pour eux, être capable d'être autonome et indépendant (34%) est également une préoccupation majeure, suivie de près par la recherche d'un salaire compétitif et d'une transparence salariale (32%).





Faut-il repenser le salariat dans les agences de communication ?


La montée en puissance du freelancing comme option de carrière alternative suggère que les modèles de travail traditionnels pourraient devoir évoluer. Les jeunes professionnels de la Génération Z recherchent davantage d'autonomie, de flexibilité et d'opportunités de développement personnel, des éléments qui doivent être pris en compte.


Attraction et rétention L'une des principales raisons pour lesquelles les agences de communication doivent s'adapter à cette nouvelle tendance est la nécessité d'attirer et de retenir les meilleurs talents de la Génération Z. Les jeunes professionnels de cette génération sont des ressources précieuses qui apportent une perspective fraîche et une créativité innovante. En répondant à leurs besoins en matière de flexibilité, nous augmenterons les chances de les attirer. Cette collaboration permet aux agences d'être plus agiles et de s'adapter rapidement aux besoins de leurs clients. Elle permet également d'accéder à une diversité de compétences et d'expertises, ce qui peut renforcer la capacité de réponse. La Génération Z apporte avec elle un esprit d'innovation et une compréhension profonde des médias sociaux et des nouvelles tendances. Avec cette expertise naturelle, c'est le bénéfice non négligeable à rester à la pointe des canaux. Les consommateurs d'aujourd'hui sont plus enclins à interagir avec des marques et des entreprises qui reflètent leurs valeurs et leur authenticité. Cette génération peut offrir une voix authentique à la communication des entreprises, ce qui peut renforcer la relation entre les marques et leur public.



En conclusion, l'évolution des attentes et des ambitions de la Génération Z en matière de travail a des implications significatives pour les agences de communication. En adaptant leurs modèles de collaboration pour offrir plus d'autonomie, de flexibilité et de diversité, les agences peuvent non seulement attirer et retenir les meilleurs talents, mais aussi renforcer leur capacité à innover et à répondre aux besoins changeants de leurs clients. La collaboration avec la Génération Z ne doit pas être simplement une option, mais plutôt une opportunité à saisir dans l'avenir de la communication.


photo : Freepik

 

Olivier Robin

Communication Project Manager

Master Communication Paris II Bts Photographie MJM Design Graphique Beaux Arts



Posts récents

Voir tout

L'Effet Hawthorne

Les dynamiques au sein d'une entreprise sont souvent influencées par des éléments subtils et parfois insoupçonnés. L'Effet Hawthorne, un biais cognitif intrigant, se révèle être une fenêtre intéressan

RSE : un marqueur profond du changement

L’acronyme est sur toutes les lèvres : RSE, ou Responsabilité Sociale des Entreprises. La RSE est devenue bien plus qu'une simple tendance commerciale ; elle est devenue un indicateur incontournable d

Comments


bottom of page