top of page

RSE : un marqueur profond du changement

L’acronyme est sur toutes les lèvres : RSE, ou Responsabilité Sociale des Entreprises.

La RSE est devenue bien plus qu'une simple tendance commerciale ; elle est devenue un indicateur incontournable du changement des idéaux. Cette évolution a un impact de plus en plus conséquent sur les pratiques commerciales et la réputation des agences, mais pourrait-elle également transformer nos postes de travail dans un futur proche ?



Un concept en évolution


L'idée que les entreprises doivent faire preuve de responsabilité sociale prend ses racines dans les travaux de certains managers américains des années 50. Leur idée était simple : si les entreprises se concentrent non seulement sur les profits, mais aussi sur leur impact sur la société, elles en bénéficieront. Cette idée a été développée par Howard Bowen en 1953 dans son ouvrage intitulé « La responsabilité sociale du businessman », offrant ainsi la première définition « reconnue » de la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE). Avec l'évolution des préoccupations environnementales, sociales et économiques au cours de la deuxième moitié du 20e siècle et la mondialisation, la RSE est devenue un enjeu de plus en plus important.

Cette tendance a amené les entreprises à s'investir davantage dans la RSE pour rester compétitives.

Dans les années 90 et 2000, plusieurs pays ont mis en place des réglementations pour poser les bases de la RSE moderne. En France, les lois NRE (Nouvelle Régulations Économiques) ont été les premières à obliger les entreprises à rendre publiques leurs performances en matière de développement durable. Cette tendance a amené les entreprises à s'investir davantage dans la RSE pour rester compétitives.


De la responsabilité à la mission


Aujourd'hui, la RSE commence à s'imposer dans les modes de fonctionnement des entreprises. La Commission Européenne précise que pour assumer leur responsabilité sociale, les entreprises doivent respecter la législation en vigueur et les conventions collectives. Elles doivent également intégrer les préoccupations sociales, environnementales, éthiques, des droits de l'homme et des consommateurs dans leurs activités commerciales en collaboration étroite avec leurs parties prenantes. Cette démarche prend de l'ampleur et s'inscrit dans une stratégie d'ouverture sociale de l'entreprise.


En France, la réflexion sur cet aspect étendu a structuré ce mouvement, et de nouvelles notions telles que les entreprises à mission ou contributives ont émergé. Cette évolution a conduit au Rapport Notat-Senart en 2018, commandé par le gouvernement pour réfléchir à la redéfinition du rôle de l'entreprise et à l'inscription d'objectifs environnementaux ou sociaux dans ses statuts.


Pour atteindre ces objectifs, de nombreux outils se sont développés pour permettre aux entreprises de mieux quantifier leurs performances en matière de développement durable. L'Analyse de Cycle de Vie (ACV) est désormais utilisée pour quantifier les émissions de gaz à effet de serre et les impacts environnementaux. D'autres outils sont également utilisés pour mieux prendre en compte les attentes des parties prenantes, pour une communication plus responsable. La déclaration de performance extra-financière est, par exemple, l'outil adéquat pour faire le reporting des indicateurs extra-financiers aux parties prenantes.


La RSE ne se limite pas à l'environnement, elle englobe également des enjeux sociaux.

RSE et Environnement


Les problématiques environnementales sont désormais au cœur de la RSE. De plus en plus d'entreprises intègrent les préoccupations environnementales dans leurs systèmes de gestion internes pour réduire leurs déchets, leur consommation de ressources et leurs impacts sur l'environnement. La norme ISO 14001 a été spécialement créée pour aider les entreprises à mettre en place un système de management environnemental dans le cadre de la RSE. Les actions concrètes entreprises dans ce domaine comprennent :


- Une analyse approfondie des impacts environnementaux, notamment via une analyse de matérialité ou des ACV.

- La mise en place de programmes de réduction des déchets et de recyclage.

- Le développement de plans de déplacement d'entreprise pour favoriser les transports non polluants.

- L'établissement de plans de réduction des consommations énergétiques ou de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

- L'éco-conception des produits pour concevoir des produits respectueux de l'environnement.

- L'établissement de chartes des fournisseurs mettant l'écologie au cœur de la supply chain.


RSE et Enjeux Sociaux


La RSE ne se limite pas à l'environnement, elle englobe également des enjeux sociaux. Les entreprises prennent diverses mesures pour promouvoir des conditions de travail justes, une répartition équitable de la valeur ajoutée, et soutiennent des causes sociales, notamment par le biais du mécénat et de la philanthropie. Les actions comprennent :


- L'organisation de bonnes conditions de travail.

- La promotion d'un partage équitable de la valeur ajoutée entre le capital et le travail.

- L'aide aux associations à finalité sociale grâce au mécénat.

- Le mécénat de compétence ou le pro bono, où les salariés sont mis à disposition pour aider les associations.

- La participation à des programmes humanitaires, que ce soit financièrement ou logistiquement.

- L'établissement de chartes éthiques contre la corruption.

- Le développement d'une supply chain éthique, notamment en luttant contre le travail des enfants.

- La participation à des programmes d'inclusion sociale au niveau local.

- La promotion d'une gouvernance plus inclusive, en dialoguant avec les différentes parties prenantes.

- L'amélioration de la rémunération des salariés via divers avantages sociaux.


RSE et Culture


La RSE s'étend également au domaine culturel, où les entreprises soutiennent des musées, des expositions, des associations artistiques, des programmes éducatifs liés aux activités culturelles, et participent à des actions de sensibilisation des consommateurs.




C'est donc bien plus qu'une tendance passagère ; la RSE est un marqueur profond du changement des idéaux de société. Son impact sur les pratiques commerciales, la réputation des agences et notre façon de travailler est indéniable. Dans un monde où les enjeux sociaux et environnementaux deviennent de plus en plus cruciaux, la RSE est appelée à jouer un rôle encore plus important dans notre façon de travailler et de communiquer. Les professionnels de la communication qui embrassent cette évolution auront un rôle essentiel à jouer dans la construction d'un avenir plus responsable, durable et solidaire.


illsutration : Freepik




 

Olivier Robin

Communication Project Manager

Master Communication Paris II Bts Photographie MJM Design Graphique Beaux Arts

Posts récents

Voir tout

L'Effet Hawthorne

Les dynamiques au sein d'une entreprise sont souvent influencées par des éléments subtils et parfois insoupçonnés. L'Effet Hawthorne, un biais cognitif intrigant, se révèle être une fenêtre intéressan

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page