top of page

La "Shrinkflation" : Quand la Réduction Cache l'Inflation

La "shrinkflation" (ou "inflation masquée") est un phénomène qui gagne du terrain dans le monde du marketing et de la communication. Cette pratique consiste à masquer l'augmentation des prix en réduisant la quantité ou le volume des produits. Elle a vu le jour il y a une vingtaine d'années chez les Anglo-Saxons et s'est propagée en France à la suite de la libéralisation des formats d'emballage décrétée par l'Union européenne en 2007.


A L'Origine

La "shrinkflation" est apparue en France après la libéralisation des formats d'emballage en 2007. Cette décision, visant à faciliter la circulation des produits au sein de l'Union européenne, a abrogé les réglementations concernant les quantités nominales de produits préemballés. En conséquence, les marques ont désormais la liberté de choisir leurs formats, rendant le prix facial moins pertinent pour les comparaisons. Cette confusion permet aux industriels de discrètement ajuster leurs prix au gramme, en toute légalité.


Exemples Concrets

La shrinkflation se manifeste de plusieurs manières. Dans certains cas, le prix unitaire reste inchangé, mais la quantité du produit diminue. Par exemple, Lindt a réduit le nombre de chocolats dans ses boîtes de Pyrénéens au lait de 30 à 24. La fromagerie Bel a également réduit les portions de Kiri de 20 à 18 grammes. D'autres industriels modifient la recette ou le packaging de leurs produits pour réduire les coûts.


Les Implications Morales

Bien que la shrinkflation soit légale, elle soulève des questions morales. Les entreprises ne sont pas tenues d'expliquer leurs changements de stratégie commerciale, ce qui leur permet de profiter des habitudes de consommation des clients en toute impunité. Cependant, cette pratique soulève des préoccupations éthiques quant au devoir de vérité envers les consommateurs.


Cette pratique pose également un problème de "paternalisme", où les entreprises prétendent agir dans l'intérêt des consommateurs en les privant de leur liberté de choisir en toute connaissance de cause. Cette manipulation insidieuse prive les consommateurs de leurs préférences et les transforme en marionnettes.


Et les consommateurs

La shrinkflation touche environ 2 % des produits vendus en supermarché, un chiffre qui pourrait augmenter à l'avenir. Cependant, depuis la révélation de cette pratique par une enquête de l'association Foodwatch, la méfiance grandit parmi les consommateurs. Cette pratique va à l'encontre des attentes actuelles, notamment la tendance à réduire les emballages, avec le retour du vrac et des consignes.


La législation

Il reste à voir si les autorités légiféreront contre la shrinkflation. En attendant, il incombe aux consommateurs d'être attentifs aux prix au gramme et de faire preuve de vigilance pour éviter les pièges de cette pratique. Un petit effort de comparaison peut faire une grande différence sur les tickets de caisse.


Bien que cette pratique puisse être légale, elle soulève des questions éthiques fondamentales et nécessite une réflexion approfondie sur les pratiques commerciales transparentes et équitables. Les consommateurs jouent un rôle essentiel dans la prévention de cette inflation masquée en faisant preuve de vigilance et en choisissant des produits en toute connaissance de cause.


photo d'illustration : @freepik.com



 

Olivier Robin

Communication Project Manager

Master Communication Paris II Bts Photographie MJM Design Graphique Beaux Arts

Posts récents

Voir tout

Комментарии


Комментарии отключены.
bottom of page